Index
Aller au contenu
Assemblées délégués

Assemblée des délégués
Le Landeron
14 mars 2015


Rapport de gestion du Comité central

Rapport de gestion du comité central

Le comité central s'est réuni à quatre reprises au cours de l'année 2014 pour le traitement des affaires courantes de la SCCN. De nombreux échanges de courriels ont également permis de résoudre certains points sans devoir nous réunir de façon formelle.

2014 n'a pas vu de projets de grandes envergues menés par le comité central. Cependant, comme c'est maintenant devenu une tradition, le week-end de chant a été organisé début novembre à Malvilliers. Des chefs de chœurs compétents et forts intéressants, un lieu centralisé et approprié, le défi de préparer un programme varié à chanter lors du concert final, tout était réuni afin de faire de cette manifestation une réussite. Seul bémol : le manque de participants. Certes, notre planning relatif à l'annonce de ce week-end a été quelque peu retardé et l'information a été diffusée un peu tardivement. Le comité l'admet et remédiera à cette situation cette année. Pourtant, il nous semble que tous les chanteurs de vos sociétés n'ont pas reçu l'annonce qui leur a été transmise via leurs présidentes et présidents. A l'heure de la communication en ligne, nous avons voulu tester la transmission par la voie informatique. Apparemment, ce choix n'était pas judicieux et nous reviendrons cette année à des envois postaux. Ceci dit, nous aimerions que vous attachiez plus d'importance à ce week-end et que vous encouragiez vos chanteurs à y participer. Il est vrai que ce week-end a été mis sur pied afin d'y faire également participer des personnes ne faisant pas encore partie de sociétés dans le but de leur donner envie….ou non de rejoindre les rangs d'un chœur mais en tout cas de leur montrer ce qu'il était possible de faire dans un temps limité et leur démontrer la convivialité et les beaux moments que pouvait procurer la pratique du chant choral. Force est de constater que cette catégorie de personnes ne se pousse pas au portillon. De plus, nos tentatives de les toucher par une promotion de cette manifestation via la presse locale ne rencontrent par un débordement d'enthousiasme de la part de nos quotidiens préférés puisque nos articles sont boudés et ne paraissent donc pas. Ces constatations ne devraient cependant pas être un obstacle à la réussite de ce week-end si plus de chanteurs de vos sociétés décidaient d'y participer. Nous l'organisons avec plaisir mais notre motivation et notre énergie sont bien mal récompensées et il nous arrive de penser que les chanteurs neuchâtelois ne veulent finalement plus se rencontrer et préfèrent vivre en vase clos dans leurs sociétés.

Il me semble cependant que ce n'est pas le cas, puisque 10 de vos sociétés participeront à la Fête suisse de chant à Meiringen en juin prochain. Le comité se réjouit de cette importante participation neuchâteloise et souhaite au Chœur de l'Amitié de Fleurier, à la Chanson d'Hauterive, au SCAT, à l'Avenir de Saint-Blaise, au Chœur mixte de La Côtière-Engollon, au Chœur d'hommes de Chézard-Saint-Martin, à l'Echo de Chassagne de Rochefort, à l'Union chorale La Chaux-de-Fonds/Echo de l'Union Le Locle, à l'Helvétienne de Gorgier et à Acapel'Hom de vivre de beaux moments de chant et de fraternité en terre bernoise.

A un échelon plus petit, 2014 a vu la première manifestation organisée par l'Association romande de soutien aux chœurs d'enfants et de jeunes. 33 chœurs de suisse romande et 1 du haut-valais se sont en effet retrouvés à Payerne pour y vivre l'Etoile d'Or des enfants afin d'y interpréter des œuvres de Noël créées spécialement pour l'occasion. Et au milieu des quelque mille enfants et jeunes présents, quel plaisir d'y rencontrer le Coup de Joran, unique chœur neuchâtelois présent. Merci à ses directrices d'avoir accepté ce challenge et permis à la SCCN d'être partie prenante de cette manifestation.

Pour en revenir à des sujets beaucoup moins festifs, je vous rappelle le devoir de chaque société de déclarer les œuvres chantées durant l'année à la SUISA de façon informatique. Il est primordial que vous vous acquittiez de cette tâche dans le délai imparti, c'est-à-dire pour le 30 novembre de chaque année. En effet, la rétribution aux compositeurs et auteurs ne peut se faire que si les chœurs transmettent ces informations à la SUISA. Ce travail ne vous prendra pas beaucoup de temps si vous listez de façon précise la liste des œuvres interprétées dans l'année et vous évitera au surplus l'amende prévue si cette démarche n'est pas réalisée.

Au niveau de l'Union suisse des chorales, je vous avais informé de ses problèmes de gestion et de finances dans mon rapport de l'année passée. Sachez que suite aux modifications intervenues au comité directeur ainsi qu'aux décisions visant à réduire les dépenses de notre organe faîtier, la situation, bien qu'encore fragile, évolue positivement et nous permettra d'accepter des comptes et budgets équilibrés lors de l'assemblée des délégués du 19 avril prochain.

Pour en revenir à la SCCN, je vous rappelle que notre site internet est toujours à votre disposition. N'hésitez pas à transmettre vos manifestations, photos ou informations concernant votre société. Bien qu'atteint dans sa santé, notre webmaster, Raymond Belperroud continue de le gérer et nous l'en remercions.

Voilà, Mesdames et Messieurs, les quelques considérations que je voulais vous transmettre. Le prochain événement rassemblant les chorales neuchâteloises aura lieu le 23 mai prochain à l'enseigne de Neuchâtel Chœurs en Ville. Je ne vais pas vous en dire plus à ce sujet, laissant à Sébastien Frochaux le soin de le faire au point suivant de l'ordre du jour. Sachez cependant que le comité central compte sur vous afin que cette manifestation rencontre le succès qu'elle mérite et récompense le travail de son comité d'organisation.

J'adresse mes sincères remerciements aux présidentes et présidents, aux comités, ainsi qu'aux directrices et directeurs qui permettent tous ensemble la bonne marche de nos sociétés. Je me réjouis d'ores et déjà d'assister à vos prochains concerts et, si cela n'est pas possible, d'y être représentée par un membre du comité.

Merci également à mes collègues de leur travail et de leur soutien sans faille.

Je termine mon rapport en vous offrant cette pensée du poète espagnol Gabriel Celaya : " Tant que sur la terre il restera un homme pour chanter, il nous sera encore permis d'espérer ".


Béatrice Stauffer


Retourner au contenu