2009 - Société Cantonale des Chanteurs Neuchâtelois

Aller au contenu

Menu principal :

2009

Assemblées délégués

Assemblée des délégués
Neuchâtel
14 mars 2009

Rapport de gestion du Comité central

Lorsque nous regardons les informations à la télévision, lorsque nous écoutons la radio ou que nous lisons notre journal, nous sommes submergés de mauvaises nouvelles, que ce soit la situation internationale, les problèmes de l'UBS, et j'en passe.

Nous tous ici réunis, avons la chance de pouvoir pratiquer le chant, lequel est pour nous un plaisir, une détente et une invitation à retrouver la sérénité malgré les vicissitudes de la vie quotidienne et je pense que vous ne me contredirez pas si je vous dis que le chant en société est une merveilleuse aventure d'amitié partagée, de convivialité et de joie collective.

L'année 2008 a été marquée par la Fête Suisse de chant à Weinfelden avec une participation active de nos chœurs lesquels ont obtenu des résultats prometteurs. Je félicite et remercie les sociétés qui ont participé à ce grand rassemblement.

Le problème du recrutement dans nos sociétés est devenu pour certains un vrai casse-tête et nous devons essayer à tout prix de maintenir en vie nos sociétés.  Nous avons constaté ces dernières années qu'une collaboration entre les chœurs s'est intensifiée et que plusieurs concerts ont été mis sur pied en réunissant un, deux, voire trois sociétés, ce qui crée des liens et favorise aussi le recrutement. Ne soyons pas pessimiste, car nous avons la chance d'avoir maintenant parmi nos directeurs et directrices de nouveaux jeunes et talentueux chefs qui sont motivés et qui participent activement à la pratique de notre passion commune qu'est l'art choral. J'en veux pour preuve l'initiative de Gabriel Ducommun et de John Michet qui ont réunis cinq Chœurs d'hommes afin de présenter ce printemps cinq concerts dans le canton. Ce ne sera pas moins d'une centaine d'hommes qui aura le plaisir de présenter le travail de cet hiver à travers ces concerts placés sous le thème des " Hymnes ". La réactivation du Chœur du Van nous prouve aussi que la volonté de chanter est bien présente dans notre canton. La participation des chœurs de la SCCN à la Fête de la musique est aussi un moyen de nous faire connaître. Notre traditionnel week-end de chant est aussi l'occasion de donner, à ceux qui ne chantent que sous la douche, la possibilité de vivre des émotions artistiques et de cultiver une chaleureuse relation humaine.

Nous avons aussi la chance d'avoir à Neuchâtel chaque deux ans le Festival Choral International. La prochaine édition aura lieu du 6 au 10 juillet 2010. A cette occasion, vous pourrez voir et écouter une sélection des meilleures formations chorales venant de plusieurs continents. Afin de pouvoir vous faire vivre cet événement, la SCCN en collaboration avec le comité d'organisation du festival va faire parvenir à chaque société de la SCCN quelques entrées pour les concerts de gala.

Suite au succès remporté par l'atelier d'initiation à la direction chorale lors du week-end de chant, la Commission de musique va organiser un nouveau cours dans le courant de cette année. Vous serez informés prochainement par courrier et nous espérons que cela aidera aussi à la relève des directeurs et directrices.

Oui, l'art choral vit dans notre canton, mais nous devons lui donner plus d'importance . Nous regrettons de ne pas avoir eu le soutien nécessaire demandé à nos Autorités, mais nous savons que le dialogue est possible et que c'est à nous de prouver que notre passion fait partie du patrimoine cantonal. Nous ne manquerons pas de réactiver ce dialogue par une rencontre avec les autorités dans le courant de cette année.

L'art choral se prête merveilleusement à vivre tous les événements de la vie, qu'ils soient gais ou tristes, solennels ou léger. Il permet d'accompagner, de souligner les sentiments les plus divers, d'apporter du réconfort. C'est comme un point d'orgue sur nos émotions.

Pour terminer, je remercie mes collègues du Comité ainsi que ceux de la Commission de musique du travail accompli durant cette année.

Merci de votre attention.

J-M.G



Rapport de gestion de la commision de musique

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités politiques
Mesdames et Messieurs les délégués,
Mesdames et Messieurs les invités,
Chers amis chanteurs

Je voulais presque renoncer cette année à faire un rapport tant il est vrai que je répète inlassablement les mêmes choses année après année, mais je réalise que finalement ce n'est pas si inutile car il faut que cela entre, vous pénètre petit à petit.
Je vous redirai donc en préambule, que le chant neuchâtelois se porte pas si mal, que l'on voit comme chaque année des projets prendre forme (j'en dirai quelques mots plus tard) et que ce qui fait la force du chant, c'est les rencontres entre les êtres humains chantants, mais aussi l'assiduité, la volonté, la constance dans le recherche de l'amélioration pour le bien de l'ensemble de la société. Pour toutes ces choses, recevez de ma part et de la part du comité toute notre gratitude et nos encouragements.

Depuis l'année dernière, vous le savez, tous les chefs des chœurs de la SCCN (soit une 15aine) sont des membres à part entière de la commission de musique. Or cela suppose que ces chefs s'intéressent à ce qui se passe dans le canton, mais aussi apportent leur contribution, leur compétence à l'édifice de la société cantonale. Je suis très heureux que, outre les quelques rares anciens habitués, 3 nouveaux jeunes musiciens qui ont saisi l'opportunité de diriger des chœurs, Anne, John et Gabriel, se soit " lancés " dans la conduite du week-end choral 2008 avec succès, et qu'avec d'autres projets en vue, ils participent pleinement à la vie de la SCCN.
Je les en félicite et les remercie sincèrement et les convie à poursuivre ces engagements (ce qu'ils ne manqueront pas de faire, par exemple avec le chœur du Van, l'hymne en chœur, etc…
Cependant, le week-end choral,  comme l'organisation musicale de la prochaine fête cantonale, comme d'autres projets (je pense à Noël 2010) ne sont pas exclusivement réservé à ceux qui y ont mis les pieds. Tous les chefs qui sont dans la salle ou qui devraient l'être sont et doivent se sentir concerné par de tels événements.
Je répète que si les délégués, qui sont le trait-d'union entre le comité et la séance d'aujourd'hui, et leur société, chef y compris, et surtout y compris, font correctement ce relais et avec conviction, on pourra alors réellement agrandir la famille SCCN et collaborer dans une foule de projets variés.
Je rappelle aussi que toutes les informations, de tous types concernant le chant, se trouvent sur le site de la SCCN, et je dois dire que je suis estomaqué de voir ou d'entendre que bien des chanteurs voire des directeurs n'ont encore jamais visité ce site et continue de ne pas savoir ce qui se passe, à quoi cela sert, qui fait quoi, comment éviter, au mieux, d'agender des concerts séparément aux mêmes dates…
En résumé, je demande aux chefs présents ou absents, qu'étant membre à part entière de la commission de musique, de la SCCN, ils s'impliquent, ils proposent, ils adhèrent à ces projets et d'autres avec conviction, détermination et compétence. On a besoin de tous et tous ont besoin de la SCCN.

BG


Photos assemblée des délégués

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu